La note de départ tant attendue de l'informateur flamand Bart De Wever (N-VA), publiée lundi matin, vise principalement à trouver un compromis. Son parti a immédiatement indiqué qu'il s'agissait d'une "base" pour la formation, c'est-à-dire pas "à prendre ou à laisser". Mais c'est un compromis pour une Flandre qui, le 26 mai, s'est beaucoup déplacée vers la droite, est devenue beaucoup plus critique à l'égard des migrations et cherche plus que jamais sa singularité ou son "identité".
...