"Avant l'apparition du coronavirus, nous tournions autour des 900.000 navetteurs quotidiens", indique Vincent Bayer, porte-parole de la SNCB.

Durant le confinement, ce chiffre a chuté drastiquement avec seulement 10% de l'affluence normale. Puis, au fur et à mesure des phases de déconfinement, cette affluence est remontée très progressivement pour en arriver à 499.000 actuellement.

Cette chute de l'affluence semble corroborer le fait que les Belges ont désormais davantage recours au télétravail - toujours recommandé par le gouvernement, estime la DH.

La crise sanitaire plombe la fréquentation des TEC

La fréquentation des bus des TEC souffre en raison de la crise sanitaire, rapporte également La Dernière Heure. La rentrée scolaire coïncide chaque année avec une hausse de la fréquentation des bus. D'ordinaire, en Wallonie, on passe de quelque 300.000 voyages à 700.000 en une journée, selon la compagnie.

Cette année, la fréquentation est moindre et n'atteint que 70% de la moyenne 2019, soit autour de 370.000 à 420.000 voyages quotidiens depuis la rentrée. "Mais à certaines heures, sur les lignes scolaires, on retrouve pratiquement la même fréquentation", indique Stéphane Thiery, directeur marketing de la société de transport en commun.

Alors que les jeunes ont repris le chemin de l'école, "moins de 1% des bus TEC affichent complet", aVAIT affirmé le ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry, lors de son audition, la semaine passée, en commission spéciale Covid du Parlement de Wallonie.

"Avant l'apparition du coronavirus, nous tournions autour des 900.000 navetteurs quotidiens", indique Vincent Bayer, porte-parole de la SNCB. Durant le confinement, ce chiffre a chuté drastiquement avec seulement 10% de l'affluence normale. Puis, au fur et à mesure des phases de déconfinement, cette affluence est remontée très progressivement pour en arriver à 499.000 actuellement. Cette chute de l'affluence semble corroborer le fait que les Belges ont désormais davantage recours au télétravail - toujours recommandé par le gouvernement, estime la DH.La crise sanitaire plombe la fréquentation des TEC La fréquentation des bus des TEC souffre en raison de la crise sanitaire, rapporte également La Dernière Heure. La rentrée scolaire coïncide chaque année avec une hausse de la fréquentation des bus. D'ordinaire, en Wallonie, on passe de quelque 300.000 voyages à 700.000 en une journée, selon la compagnie. Cette année, la fréquentation est moindre et n'atteint que 70% de la moyenne 2019, soit autour de 370.000 à 420.000 voyages quotidiens depuis la rentrée. "Mais à certaines heures, sur les lignes scolaires, on retrouve pratiquement la même fréquentation", indique Stéphane Thiery, directeur marketing de la société de transport en commun. Alors que les jeunes ont repris le chemin de l'école, "moins de 1% des bus TEC affichent complet", aVAIT affirmé le ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry, lors de son audition, la semaine passée, en commission spéciale Covid du Parlement de Wallonie.