Il y aurait deux raisons principales qui seraient à la source de ce niveau d'endettement important. D'une part, les taux d'intérêt ont diminué. Les charges d'intérêt sont donc en baisse et les familles peuvent se permettre d'emprunter davantage. D'autre part, les prix de l'immobilier continuent d'augmenter. Il faut donc emprunter plus d'argent pour acheter une maison. Les crédits hypothécaires représentent ainsi 81 pour cent du montant emprunté par les familles.

Le risque que l'endettement croissant des ménages belges mette en péril la santé des banques et l'ensemble de l'économie reste limité. Les défauts de paiement restent, avec 1,7 pour cent, relativement peu élevés par rapport à la dette hypothécaire. En outre, la valeur de l'épargne et des placements des ménages est bien plus élevée que celle des dettes.

Il y aurait deux raisons principales qui seraient à la source de ce niveau d'endettement important. D'une part, les taux d'intérêt ont diminué. Les charges d'intérêt sont donc en baisse et les familles peuvent se permettre d'emprunter davantage. D'autre part, les prix de l'immobilier continuent d'augmenter. Il faut donc emprunter plus d'argent pour acheter une maison. Les crédits hypothécaires représentent ainsi 81 pour cent du montant emprunté par les familles. Le risque que l'endettement croissant des ménages belges mette en péril la santé des banques et l'ensemble de l'économie reste limité. Les défauts de paiement restent, avec 1,7 pour cent, relativement peu élevés par rapport à la dette hypothécaire. En outre, la valeur de l'épargne et des placements des ménages est bien plus élevée que celle des dettes.