En juin, Jan De Maeseneer a tenu ses dernières consultations au centre de santé de quartier et à la fin du mois de septembre, il prend sa retraite à l'université. Pour l'occasion, il fait paraître le livre "Family Medicine and Primary Care" : son héritage professionnel. "J'adore avoir 65 ans", dit-il en riant. En regardant les décennies derrière moi, je réalise qu'il y a un fil rouge à travers tout ce que j'ai fait. En tant que généraliste, professeur et conseiller politique. J'ai toujours été convaincu que les connaissances médicales ne suffisent pas : il ne faut pas uniquement s'attarder à la maladie du patient, mais il faut étudier tout son contexte social." Tout le monde n'est pas d'accord sur ce point. La ténacité de De Maeseneer et son profil social prononcé énervent certains collègues et responsables politiques depuis des années.
...