Perturbations sur le rail en provinces de Liège et Namur

La circulation ferroviaire est perturbée en provinces de Namur et de Liège mercredi matin en raison des fortes pluies qui se sont abattues dans la nuit de mardi à mercredi.

En province de Liège, le trafic est interrompu sur la ligne L37 (Liège-Welkenraedt) car des voies sont inondées entre Chenée et Olne. Le tunnel de Chaudfontaine est également sous eau. "Il n'y aura pas de train avant jeudi matin", précise la porte-parole. Des navettes de bus ont été mises en place entre Liège-Guillemins et Fraipont ainsi qu'entre Liège-Guillemins et Verviers-Central.

Les opérations de nettoyage prendront plusieurs heures. Il n'y aura pas de train avant demain matin"

La porte-parole d'Infrabel

Dans cette province encore, les voies sont aussi inondées à Esneux sur la ligne L43, qui relie Liège à la gare de Marloie en province de Luxembourg à raison de 60 trains par jours. Le trafic est dès lors interrompu entre Liège et Rivage mais un service de bus est aussi prévu entre Liège-Guillemins et Rivage. Le trafic ferroviaire est également interrompu sur la L42 entre Trois Ponts et Rivage. Des bus de remplacement assurent la liaison.

En province de Namur, les trains sont supprimés entre Dinant et Gendron-Celles sur la ligne L166 (Namur-Bertrix), mais un service de bus est également prévu. Les inondations ont entrainé l'éboulement d'un talus sur les voies. Les services techniques d'Infrabel sont sur place.

Jalhay, Theux et Couvin: des camps scout évacués

Une centaine de Scouts ont été évacués dans la nuit de mardi à mercredi à Jalhay, en province de Liège, indique l'échevin de la communication, Michel Parotte, confirmant une information de la RTBF. "Vers 00h30 nous avons évacué trois camps de jeunes qui se trouvaient du côté de Nivezé et de Solwaster, où ils avaient littéralement les pieds dans l'eau", explique l'échevin.

Ce mercredi matin, la commune procède à l'évacuation de deux autres camps dans les mêmes villages. "Là, ce sont de plus jeunes enfants qui sont actuellement évacués", ajoute l'échevin, selon qui ceux-ci proviennent entre autres de Molenbeek et Ottignies-Louvain-La-Neuve. Les Scouts ont été accueillis à la salle de Solwaster ainsi qu'à l'école de Sart.

Des camps de mouvements de jeunesse ont également dû être évacués à Theux en raison des intempéries. Au vu des prévisions météorologiques, il n'est pas exclu que d'autres camps soient encore évacués. Depuis mardi soir, les pompiers de la zone de secours 4, Vesdre Hoëgne et Plateau, ont effectué plus de 260 interventions en raison des fortes pluies.

Un camp scout a également été évacué à Pondrôme (Beauraing). "Cela concerne 52 scouts originaires de Champion (Namur). Ils étaient proches d'une rivière. Normalement, ils étaient sur pilotis, mais ils les avaient démontés car ils devaient rentrer chez eux ce mercredi. Ils ont été emmenés en bus durant la nuit vers le hall sportif de Beauraing. Nous avons par ailleurs beaucoup de routes inondées mais, pour le moment, pas de dégâts dans les habitations", selon le bourgmestre Marc Lejeune.

Des interventions dans le Brabant wallon et à Dinant

Les pompiers du Brabant wallon sont fortement sollicités depuis mardi après-midi en raison des intenses averses qui se sont abattues sur la région.

Plusieurs voiries ont été inondées par des coulées de boue et le ruissellement d'eau consécutifs aux fortes pluies. Des caves et quelques habitations ont également été impactées par les intempéries. C'est essentiellement la zone d'intervention des pompiers de Wavre qui a été touchée.

"Nous avons des problèmes d'inondations dans le quartier de Louvranges, en bordure de l'autoroute E411, où je me rendrai dans la matinée avec la bourgmestre", a expliqué l'échevin wavrien Paul Brasseur, mercredi matin à l'agence Belga.

"La situation n'est pas aussi grave que celle que nous avons connue en 2002, mais la problématique est généralisée", ajoute Alain Clabots, le bourgmestre de Grez-Doiceau. Le Train et d'autres cours d'eau sont sortis de leur lit. Les agents des services communaux gréziens sont mobilisés pour effectuer une distribution de sacs de sable, nettoyer les routes et assurer la signalisation, entre autres au niveau de chaussées fermées à la circulation. La traversée du bois de Beausart, à Piétrebais, est désormais interdite aux automobilistes. Une déviation a été mise en place via Incourt. "Ce qui, malgré la période de vacances, n'est pas sans générer des soucis de circulation", conclut le bourgmestre Alain Clabots.

Les pompiers de la zone Dinaphi ont effectué, quant à eux, près de 150 interventions suite aux fortes pluies tombées dans la soirée et la nuit de mardi à mercredi, indique le porte-parole de la zone, Patrice Lietart. Neuf camps de mouvements de jeunesse ont été évacués.

Dans certains cas, la Croix-Rouge est intervenue pour prêter main forte aux secours pour la distribution de couvertures. "Des sociétés de car ont aidé à l'évacuation et au rapatriement des campements les plus importants comme à Frasnes, près de Couvin, ou plus ou moins 250 personnes ont été prises en charge.

Des dégâts sont à signaler dans les communes de Couvin, Philippeville et Dinant avec des caves, routes et maisons inondées. "D'impressionnantes coulées d'eaux boueuses ont été relevées à Dinant, Rue Saint-Jacques et Rue Remy-Himmer. Quelques petits cours d'eau sont aussi subitement sortis de leur lit occasionnant çà et là des dégâts aux habitations voisines", ajoute le porte-parole de la zone Dinaphi, Patrice Liétart.

La circulation ferroviaire est perturbée en provinces de Namur et de Liège mercredi matin en raison des fortes pluies qui se sont abattues dans la nuit de mardi à mercredi. En province de Liège, le trafic est interrompu sur la ligne L37 (Liège-Welkenraedt) car des voies sont inondées entre Chenée et Olne. Le tunnel de Chaudfontaine est également sous eau. "Il n'y aura pas de train avant jeudi matin", précise la porte-parole. Des navettes de bus ont été mises en place entre Liège-Guillemins et Fraipont ainsi qu'entre Liège-Guillemins et Verviers-Central. Dans cette province encore, les voies sont aussi inondées à Esneux sur la ligne L43, qui relie Liège à la gare de Marloie en province de Luxembourg à raison de 60 trains par jours. Le trafic est dès lors interrompu entre Liège et Rivage mais un service de bus est aussi prévu entre Liège-Guillemins et Rivage. Le trafic ferroviaire est également interrompu sur la L42 entre Trois Ponts et Rivage. Des bus de remplacement assurent la liaison. En province de Namur, les trains sont supprimés entre Dinant et Gendron-Celles sur la ligne L166 (Namur-Bertrix), mais un service de bus est également prévu. Les inondations ont entrainé l'éboulement d'un talus sur les voies. Les services techniques d'Infrabel sont sur place. Une centaine de Scouts ont été évacués dans la nuit de mardi à mercredi à Jalhay, en province de Liège, indique l'échevin de la communication, Michel Parotte, confirmant une information de la RTBF. "Vers 00h30 nous avons évacué trois camps de jeunes qui se trouvaient du côté de Nivezé et de Solwaster, où ils avaient littéralement les pieds dans l'eau", explique l'échevin. Ce mercredi matin, la commune procède à l'évacuation de deux autres camps dans les mêmes villages. "Là, ce sont de plus jeunes enfants qui sont actuellement évacués", ajoute l'échevin, selon qui ceux-ci proviennent entre autres de Molenbeek et Ottignies-Louvain-La-Neuve. Les Scouts ont été accueillis à la salle de Solwaster ainsi qu'à l'école de Sart. Des camps de mouvements de jeunesse ont également dû être évacués à Theux en raison des intempéries. Au vu des prévisions météorologiques, il n'est pas exclu que d'autres camps soient encore évacués. Depuis mardi soir, les pompiers de la zone de secours 4, Vesdre Hoëgne et Plateau, ont effectué plus de 260 interventions en raison des fortes pluies.Un camp scout a également été évacué à Pondrôme (Beauraing). "Cela concerne 52 scouts originaires de Champion (Namur). Ils étaient proches d'une rivière. Normalement, ils étaient sur pilotis, mais ils les avaient démontés car ils devaient rentrer chez eux ce mercredi. Ils ont été emmenés en bus durant la nuit vers le hall sportif de Beauraing. Nous avons par ailleurs beaucoup de routes inondées mais, pour le moment, pas de dégâts dans les habitations", selon le bourgmestre Marc Lejeune. Les pompiers du Brabant wallon sont fortement sollicités depuis mardi après-midi en raison des intenses averses qui se sont abattues sur la région.Plusieurs voiries ont été inondées par des coulées de boue et le ruissellement d'eau consécutifs aux fortes pluies. Des caves et quelques habitations ont également été impactées par les intempéries. C'est essentiellement la zone d'intervention des pompiers de Wavre qui a été touchée. "Nous avons des problèmes d'inondations dans le quartier de Louvranges, en bordure de l'autoroute E411, où je me rendrai dans la matinée avec la bourgmestre", a expliqué l'échevin wavrien Paul Brasseur, mercredi matin à l'agence Belga. "La situation n'est pas aussi grave que celle que nous avons connue en 2002, mais la problématique est généralisée", ajoute Alain Clabots, le bourgmestre de Grez-Doiceau. Le Train et d'autres cours d'eau sont sortis de leur lit. Les agents des services communaux gréziens sont mobilisés pour effectuer une distribution de sacs de sable, nettoyer les routes et assurer la signalisation, entre autres au niveau de chaussées fermées à la circulation. La traversée du bois de Beausart, à Piétrebais, est désormais interdite aux automobilistes. Une déviation a été mise en place via Incourt. "Ce qui, malgré la période de vacances, n'est pas sans générer des soucis de circulation", conclut le bourgmestre Alain Clabots. Les pompiers de la zone Dinaphi ont effectué, quant à eux, près de 150 interventions suite aux fortes pluies tombées dans la soirée et la nuit de mardi à mercredi, indique le porte-parole de la zone, Patrice Lietart. Neuf camps de mouvements de jeunesse ont été évacués.Dans certains cas, la Croix-Rouge est intervenue pour prêter main forte aux secours pour la distribution de couvertures. "Des sociétés de car ont aidé à l'évacuation et au rapatriement des campements les plus importants comme à Frasnes, près de Couvin, ou plus ou moins 250 personnes ont été prises en charge. Des dégâts sont à signaler dans les communes de Couvin, Philippeville et Dinant avec des caves, routes et maisons inondées. "D'impressionnantes coulées d'eaux boueuses ont été relevées à Dinant, Rue Saint-Jacques et Rue Remy-Himmer. Quelques petits cours d'eau sont aussi subitement sortis de leur lit occasionnant çà et là des dégâts aux habitations voisines", ajoute le porte-parole de la zone Dinaphi, Patrice Liétart.