Un tiers de ce montant est à charge de la seule commune de Tubize, dans le Brabant wallon, province où les dégâts se font le plus durement ressentir. Ils s'y montent actuellement à plus de 60 millions d'euros.

Mais il ne s'agit que de chiffres provisoires. "Au final, le coût dépassera sans aucun doute les 100 millions", dit-on chez le ministre-président Rudy Demotte. Pour l'ensemble de la Belgique, les dégâts se montent à plus de 180 millions d'euros, selon les données provisoires du ministère de l'Intérieur, rapportées jeudi par la VRT.

La plupart des dossiers sont entre les mains des assureurs, seul 1% des dossiers seront traités par le Fonds des calamités. Les provinces du Brabant wallon, Hainaut et Flandre orientale ont été les plus touchées, indique également la VRT.

LeVif.be, avec Belga

Un tiers de ce montant est à charge de la seule commune de Tubize, dans le Brabant wallon, province où les dégâts se font le plus durement ressentir. Ils s'y montent actuellement à plus de 60 millions d'euros. Mais il ne s'agit que de chiffres provisoires. "Au final, le coût dépassera sans aucun doute les 100 millions", dit-on chez le ministre-président Rudy Demotte. Pour l'ensemble de la Belgique, les dégâts se montent à plus de 180 millions d'euros, selon les données provisoires du ministère de l'Intérieur, rapportées jeudi par la VRT. La plupart des dossiers sont entre les mains des assureurs, seul 1% des dossiers seront traités par le Fonds des calamités. Les provinces du Brabant wallon, Hainaut et Flandre orientale ont été les plus touchées, indique également la VRT.LeVif.be, avec Belga