Idéalement, l'enseignement de la deuxième langue doit même avoir lieu dès la première année primaire mais les FDF sont conscients des implications budgétaires que cela représente.

En ce qui concerne l'apprentissage d'une 3e langue, les FDF sont d'avis qu'il doit se faire dès la 5e primaire. Cette troisième langue doit être l'anglais à Bruxelles, métropole internationale, et le néerlandais, en Wallonie, dans les écoles où la deuxième langue est l'anglais ou l'allemand.

La formation amarante propose également la généralisation de "l'éveil aux mangues" dès la 3e maternelle. Pour valoriser l'apprentissage, les FDF proposent notamment un "examen certificatif" aux élèves au terme de leur scolarité.

Idéalement, l'enseignement de la deuxième langue doit même avoir lieu dès la première année primaire mais les FDF sont conscients des implications budgétaires que cela représente. En ce qui concerne l'apprentissage d'une 3e langue, les FDF sont d'avis qu'il doit se faire dès la 5e primaire. Cette troisième langue doit être l'anglais à Bruxelles, métropole internationale, et le néerlandais, en Wallonie, dans les écoles où la deuxième langue est l'anglais ou l'allemand. La formation amarante propose également la généralisation de "l'éveil aux mangues" dès la 3e maternelle. Pour valoriser l'apprentissage, les FDF proposent notamment un "examen certificatif" aux élèves au terme de leur scolarité.