Jusqu'à présent, en Belgique, les substances qui ne figuraient pas sur les listes de produits interdits par la loi étaient considérées comme légales, jusqu'à ce qu'elles soient ajoutées à leur tour sur ces listes.

Le principal changement du nouvel arrêté royal est que ces "listes noires" reprendront désormais les groupes de substances psychoactives. Le document énumère ainsi la structure chimique de base des dérivés des amphétamines, des cathinones, du fentanyl, du cannabis de synthèse et d'autres substances similaires.

Jusqu'à présent, en Belgique, les substances qui ne figuraient pas sur les listes de produits interdits par la loi étaient considérées comme légales, jusqu'à ce qu'elles soient ajoutées à leur tour sur ces listes. Le principal changement du nouvel arrêté royal est que ces "listes noires" reprendront désormais les groupes de substances psychoactives. Le document énumère ainsi la structure chimique de base des dérivés des amphétamines, des cathinones, du fentanyl, du cannabis de synthèse et d'autres substances similaires.