La décision de priver temporairement les douaniers de leur arme a été prise pour éviter un incident grave. Elle survient à la suite d'"un conflit de personnes" incluant harcèlement et menaces, indique le SPF Finances. "Une enquête interne est ouverte. Les armes ne seront pas restituées aux douaniers tant que celle-ci sera en cours". La direction des douanes a estimé que le désarmement du service était "une mesure de précaution nécessaire pour stopper l'escalade et ne pas laisser empirer la situation actuelle", précise le SPF.

La décision de priver temporairement les douaniers de leur arme a été prise pour éviter un incident grave. Elle survient à la suite d'"un conflit de personnes" incluant harcèlement et menaces, indique le SPF Finances. "Une enquête interne est ouverte. Les armes ne seront pas restituées aux douaniers tant que celle-ci sera en cours". La direction des douanes a estimé que le désarmement du service était "une mesure de précaution nécessaire pour stopper l'escalade et ne pas laisser empirer la situation actuelle", précise le SPF.