À partir du 1er juillet prochain, les détenus ne toucheront plus leurs indemnités maladie, selon une information parue vendredi dans De Standaard et Het Nieuwsblad, également relayée par les journaux de Sudpresse.

Cette décision a été prise par la ministre fédérale de la Santé Maggie De Block (Open VLD), qui affirme avoir le soutien du gouvernement.

Actuellement, 1.600 des 11.000 détenus bénéficient de ces allocations. "Elles sont injustifiables", a plaidé la ministre. "Quand un individu va en prison, il perd bien son travail et son salaire. Alors, pourquoi pas ses indemnités?"

Cette mesure permettra une économie de 3 millions d'euros pour 2015 et de 6 millions pour 2016.

Le CD&V, qui fait pourtant partie de la majorité dans le gouvernement Michel, s'est montré un peu inquiet. "Il faudra veiller à ce que les 1.600 familles qui seront touchées par cette mesure ne basculent pas dans la pauvreté."