Un projet dans ce sens a été présenté au gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, où il devra être développé avec la ministre de l'Enseignement Marie-Martine Schyns (cdH).

Lors d'une première réflexion à ce sujet en 2014, l'administration et les réseaux d'enseignement avaient déjà marqué leur accord sur le principe et une circulaire prévoyant la possibilité d'organiser ces cours mixtes sous certaines conditions avait été approuvée. La ministre Simonis souligne que promouvoir la mixité est "une des conditions de l'égalité entre hommes et femmes".

Un projet dans ce sens a été présenté au gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, où il devra être développé avec la ministre de l'Enseignement Marie-Martine Schyns (cdH).Lors d'une première réflexion à ce sujet en 2014, l'administration et les réseaux d'enseignement avaient déjà marqué leur accord sur le principe et une circulaire prévoyant la possibilité d'organiser ces cours mixtes sous certaines conditions avait été approuvée. La ministre Simonis souligne que promouvoir la mixité est "une des conditions de l'égalité entre hommes et femmes".