Depuis le début du mois de juin, la Belgique est balayée par des courants océaniques et dépressionnaires faisant chuter les températures. L'air chauffé en surface par de brèves éclaircies rencontre des températures plus froides en altitude. Le choc thermique forme alors des nuages d'averses et orageux. Les violents orages et averses de mardi s'expliquent également par ces courants dépressionnaires, aggravés par un déplacement très lent des nuages. "Les précipitations s'accumulent alors au même endroit", complète Fabian Debal. "Ce n'était pas le cas les semaines précédentes car les nuages se déplaçaient plus rapidement." Le phénomène des courants océaniques et dépressionnaires n'est pas rare en cette période de l'année et résulte d'une configuration atmosphérique défavorable. "C'est le fait de la nature", ajoute le météorologiste. "Mais cela ne préfigure en rien de la météo des prochaines semaines."
Selon le météorologiste, aucune inversion des courants n'est attendue ces prochains jours. Mais un anticyclone pourrait, en moins d'une semaine, provoquer une amélioration des conditions climatiques en Belgique.

Avec Belga

Depuis le début du mois de juin, la Belgique est balayée par des courants océaniques et dépressionnaires faisant chuter les températures. L'air chauffé en surface par de brèves éclaircies rencontre des températures plus froides en altitude. Le choc thermique forme alors des nuages d'averses et orageux. Les violents orages et averses de mardi s'expliquent également par ces courants dépressionnaires, aggravés par un déplacement très lent des nuages. "Les précipitations s'accumulent alors au même endroit", complète Fabian Debal. "Ce n'était pas le cas les semaines précédentes car les nuages se déplaçaient plus rapidement." Le phénomène des courants océaniques et dépressionnaires n'est pas rare en cette période de l'année et résulte d'une configuration atmosphérique défavorable. "C'est le fait de la nature", ajoute le météorologiste. "Mais cela ne préfigure en rien de la météo des prochaines semaines." Selon le météorologiste, aucune inversion des courants n'est attendue ces prochains jours. Mais un anticyclone pourrait, en moins d'une semaine, provoquer une amélioration des conditions climatiques en Belgique. Avec Belga