Cette part de votes partis vers des listes francophones comprend les votes émis dans ces 6 communes à facilités (Crainhem, Wezembeek-Oppem, Rhode Saint-Genèse, Linkebeek, Drogenbos, et Wemmel) pour des listes bruxelloises. Globalement, le vote francophone est le plus important à Linkebeek et Crainhem (70-80% des voix pour les élections de 2014 à la Chambre, selon l'infographie du Soir).

Quant aux partis en ayant bénéficié, le MR en est le premier à tirer son épingle du jeu (26,7% des voix dans les communes à facilité de périphérie bruxelloise), devant le FDF (devenu Défi, 17%).

Le vote francophone, en-dehors des communes à facilités, est également assez important dans les communes de la périphérie que sont Zaventem, Overijse, Beersel et Sint Pieters Leeuw. Dans ces cas-là, le vote pour des listes bruxelloises n'étant pas possible, c'est le FDF qui en a profité, seul parti francophone à y avoir introduit des listes.

A noter que les votants flamands des communes à facilités de périphérie ayant choisi d'opter pour une liste bruxelloise ont eu surtout tendance à choisir la N-VA (23,5 %) et le Vlaams Belang (32%).

Cette part de votes partis vers des listes francophones comprend les votes émis dans ces 6 communes à facilités (Crainhem, Wezembeek-Oppem, Rhode Saint-Genèse, Linkebeek, Drogenbos, et Wemmel) pour des listes bruxelloises. Globalement, le vote francophone est le plus important à Linkebeek et Crainhem (70-80% des voix pour les élections de 2014 à la Chambre, selon l'infographie du Soir). Quant aux partis en ayant bénéficié, le MR en est le premier à tirer son épingle du jeu (26,7% des voix dans les communes à facilité de périphérie bruxelloise), devant le FDF (devenu Défi, 17%). Le vote francophone, en-dehors des communes à facilités, est également assez important dans les communes de la périphérie que sont Zaventem, Overijse, Beersel et Sint Pieters Leeuw. Dans ces cas-là, le vote pour des listes bruxelloises n'étant pas possible, c'est le FDF qui en a profité, seul parti francophone à y avoir introduit des listes. A noter que les votants flamands des communes à facilités de périphérie ayant choisi d'opter pour une liste bruxelloise ont eu surtout tendance à choisir la N-VA (23,5 %) et le Vlaams Belang (32%).