Il s'agit d'une augmentation de 91% par rapport à la moyenne de la semaine précédente. Depuis le début de l'épidémie, 64.627 cas de Covid-19 ont été diagnostiqués en Belgique.

Le nombre de contaminations au nouveau coronavirus s'accélère. Entre le 12 et le 18 juillet, il y a eu en moyenne 184,3 nouveaux cas dépistés par jour, soit une augmentation de 89% par rapport à la semaine précédente, a indiqué le Centre de crise mercredi lors de son point presse sur l'évolution de l'épidémie.

"La situation n'est pas sans issue. Nous pouvons encore changer le cours des choses mais il faut agir rapidement", a répété Boudewijn Catry, face aux craintes d'une reprise importante de l'épidémie. Il a rappelé les mesures élémentaires de précaution sanitaire, telles que le lavage régulier des mains, la distance de sécurité de 1,5 mètre et le port d'un masque buccal. "Il est très important que nous arrêtions l'effet boule de neige avant qu'il ne provoque une nouvelle avalanche", a-t-il ajouté, filant la métaphore.

"Les comportements inappropriés rapportés ces derniers jours créent malheureusement le terreau idéal pour le lancement d'une potentielle deuxième vague", a complété le porte-parole du Centre de crise, Antoine Iseux. Dans ce contexte, les mesures de sécurité "ne seront pleinement efficaces que si l'ensemble de la population les applique de manière solidaire".

Il s'agit d'une augmentation de 91% par rapport à la moyenne de la semaine précédente. Depuis le début de l'épidémie, 64.627 cas de Covid-19 ont été diagnostiqués en Belgique. Le nombre de contaminations au nouveau coronavirus s'accélère. Entre le 12 et le 18 juillet, il y a eu en moyenne 184,3 nouveaux cas dépistés par jour, soit une augmentation de 89% par rapport à la semaine précédente, a indiqué le Centre de crise mercredi lors de son point presse sur l'évolution de l'épidémie. "La situation n'est pas sans issue. Nous pouvons encore changer le cours des choses mais il faut agir rapidement", a répété Boudewijn Catry, face aux craintes d'une reprise importante de l'épidémie. Il a rappelé les mesures élémentaires de précaution sanitaire, telles que le lavage régulier des mains, la distance de sécurité de 1,5 mètre et le port d'un masque buccal. "Il est très important que nous arrêtions l'effet boule de neige avant qu'il ne provoque une nouvelle avalanche", a-t-il ajouté, filant la métaphore. "Les comportements inappropriés rapportés ces derniers jours créent malheureusement le terreau idéal pour le lancement d'une potentielle deuxième vague", a complété le porte-parole du Centre de crise, Antoine Iseux. Dans ce contexte, les mesures de sécurité "ne seront pleinement efficaces que si l'ensemble de la population les applique de manière solidaire".