Le sentiment du ministre de l'Intérieur se base sur les déclarations qui ont été faites préalablement, a-t-il brièvement précisé.

Le vice-premier ministre CD&V, Kris Peeters, a lui souligné l'importance de la résolution demandant au gouvernement d'approuver le pacte. "Je ne vais pas m'asseoir sur une résolution adoptée par une majorité des deux tiers", a assuré M. Peeters. Cette résolution n'est pas un "chiffon de papier", a-t-il ajouté, en écho à la fameuse expression de Leo Tindemans reprise jeudi à la Chambre par Charles Michel.