#restezchezvous, #stayhome, "prenez soin de vous et de vos proches" envahissent les réseaux sociaux suite aux mesures prises par le Conseil national de sécurité. Le confinement en Italie a donné lieu à une belle démonstration d'amusement et de solidarité.

Du côté belge, dès midi ce mercredi, on parle de confinement et il n'a fallu qu'attendre quelques heures avant de voir les initiatives naître sur les réseaux sociaux. "Make some noise for solidary/solidarité/solidariteit" est l'événement qui a été créé sur Facebook mardi en soirée par plusieurs citoyens du collectif . La consigne est claire : "chaque jour à 20h, nous voulons envoyer un message de soutien, un message de solidarité, un appel à l'action. Nous invitons tou.te.s les habitant.e.s de Belgique à venir à leur fenêtre ou balcon avec un signe visible (un drap, un carton, du papier, avec ou sans message), et à faire du bruit, en tapant des mains, en utilisant vos casseroles ou en chantant", écrivent les organisateurs.

Selon les organisateurs, il est important de rappeller que ce qui se produit aujourd'hui montre à quel point la communauté humaine gobale, de Wuhan à Milan en passant par Téhéran, a besoin de solidarité pour vivre.

Un soutien pour chaque public concerné par cette crise sanitaire :

  • en premier lieu, aux personnels de la santé, tous métiers confondus, qui sont en première ligne face à l'urgence sanitaire et qui prend des risques immenses. Un hashtag a d'ailleurs été lancé sur les réseaux sociaux : #BravoPourLesSoins
  • celles et ceux qui nettoient, qui prennent soin de la population et de nos enfants, en particulier les femmes, les travailleur.se.s qui assurent notre approvisionnement en nourriture et médicaments, notamment celles et ceux des commerces alimentaires et des pharmacies
  • les personnes précarisées dans notre société, les travailleur.se.s en chômage forcé, les allocataires sociaux, le secteur culturel, mais aussi les sans-abri, les sans-papiers frappé.e.s de plein fouet par l'impact économique de la crise,
  • les personnes isolées, les pensionné.e.s et malades

L'événement, qui se retrouve notamment sur des sites tels que le mouvement "la gauche anticapitaliste", conlut par un message plus politique puisque les organisateurs exigent "du gouvernement l'arrêt immédiat de tout les secteurs économiques non-vitaux pour faire face à l'épidémie et permettre de sauver un nombre incalculable de vies, et l'indemnisation complète des travailleur.se.s, et des personnes qui perdront leurs ressources, par la redistribution des richesses- nous appelons la population qui n'exerce pas dans un secteur vital à rester chez vous et à organiser la solidarité de la communauté sans contact physique. Nos vies valent plus que le profit, soyons solidaires !"

Le texte a été traduit en néerlandais, anglais, italien, espagnol, arable et portugais.

Une initiative citoyenne que je partage avec cœur! 🇧🇪 #BravoPourLesSoins #ApplausVoorDeZorg

Geplaatst door Olivier Bordon op Dinsdag 17 maart 2020
#restezchezvous, #stayhome, "prenez soin de vous et de vos proches" envahissent les réseaux sociaux suite aux mesures prises par le Conseil national de sécurité. Le confinement en Italie a donné lieu à une belle démonstration d'amusement et de solidarité. Du côté belge, dès midi ce mercredi, on parle de confinement et il n'a fallu qu'attendre quelques heures avant de voir les initiatives naître sur les réseaux sociaux. "Make some noise for solidary/solidarité/solidariteit" est l'événement qui a été créé sur Facebook mardi en soirée par plusieurs citoyens du collectif . La consigne est claire : "chaque jour à 20h, nous voulons envoyer un message de soutien, un message de solidarité, un appel à l'action. Nous invitons tou.te.s les habitant.e.s de Belgique à venir à leur fenêtre ou balcon avec un signe visible (un drap, un carton, du papier, avec ou sans message), et à faire du bruit, en tapant des mains, en utilisant vos casseroles ou en chantant", écrivent les organisateurs. Selon les organisateurs, il est important de rappeller que ce qui se produit aujourd'hui montre à quel point la communauté humaine gobale, de Wuhan à Milan en passant par Téhéran, a besoin de solidarité pour vivre. Un soutien pour chaque public concerné par cette crise sanitaire : L'événement, qui se retrouve notamment sur des sites tels que le mouvement "la gauche anticapitaliste", conlut par un message plus politique puisque les organisateurs exigent "du gouvernement l'arrêt immédiat de tout les secteurs économiques non-vitaux pour faire face à l'épidémie et permettre de sauver un nombre incalculable de vies, et l'indemnisation complète des travailleur.se.s, et des personnes qui perdront leurs ressources, par la redistribution des richesses- nous appelons la population qui n'exerce pas dans un secteur vital à rester chez vous et à organiser la solidarité de la communauté sans contact physique. Nos vies valent plus que le profit, soyons solidaires !" Le texte a été traduit en néerlandais, anglais, italien, espagnol, arable et portugais.