Jusqu'à présent, de nombreux automobilistes flashés en Belgique ne reçoivent jamais l'amende. Il en est de même pour les Belges à l'étranger. La procédure visant à identifier les automobilistes est effectivement fastidieuse, car les parquets des pays doivent demander des informations au cas par cas, souvent sans résultats concluants.

Une nouvelle directive européenne, qui entrera en vigueur à partir de novembre 2013, prévoit que tous les États membres devront à l'avenir échanger leurs données. Chaque pays devra désigner un service administratif, comme l'IBSR en Belgique, auprès duquel il sera possible d'obtenir les noms et adresses des personnes ayant enfreint 8 règles déterminées, par exemple le fait de brûler un feu rouge ou de téléphoner en conduisant, une vitesse excessive, la conduite sous influence, etc.

Le Vif.be, avec Belga

Jusqu'à présent, de nombreux automobilistes flashés en Belgique ne reçoivent jamais l'amende. Il en est de même pour les Belges à l'étranger. La procédure visant à identifier les automobilistes est effectivement fastidieuse, car les parquets des pays doivent demander des informations au cas par cas, souvent sans résultats concluants. Une nouvelle directive européenne, qui entrera en vigueur à partir de novembre 2013, prévoit que tous les États membres devront à l'avenir échanger leurs données. Chaque pays devra désigner un service administratif, comme l'IBSR en Belgique, auprès duquel il sera possible d'obtenir les noms et adresses des personnes ayant enfreint 8 règles déterminées, par exemple le fait de brûler un feu rouge ou de téléphoner en conduisant, une vitesse excessive, la conduite sous influence, etc. Le Vif.be, avec Belga