Des 65 000 acquéreurs étrangers (pour un montant total de près de 18 milliards d'euros) recensés en 2018, il apparaît que les premiers investisseurs, malgré le Brexit, restent les Britanniques, suivis des Belges et des Allemands. Nos compatriotes réalisent ainsi 19 % des transactions, en hausse chaque année.

P.S.