Depuis cette date, 25.492 amendes ont été infligées à des camionneurs pris en défaut sur autoroute ou sur d'autres grands axes routiers, dont près de 10.000 ont été perçues, ce qui représente un montant de 9,1 millions d'euros, a-t-il précisé. Selon M. Weyts (N-VA), la plupart des infractions (23.601) ont été constatées par le centre de gestion qui se base sur des portiques fixes ou des installations de contrôle mobiles.

Les 1.891 autres l'ont été par les équipes de contrôle mobiles du service des impôts flamands, qui peuvent vérifier les "On Board Units" (OBU), ces boitiers dont doivent être équipés tous les véhicules de plus de 3,5 tonnes circulant en Belgique. En ce qui concerne les amendes infligées à des chauffeurs belges, le taux de perception est actuellement de 30%, a indiqué le ministre en réponse à une question écrite du député flamand Peter Van Rompuy (CD&V).

La situation est plus variable en ce qui concerne les routiers étrangers, avec des taux de perception variant de 50% pour la Suisse à 10% pour la Bosnie-Herzégovine. Sur ce total, 16.494 amendes ont été contestées, dont 8.367 ont été traitées. "La proportion entre le nombre d'objections rejetées et d'objections acceptées est d'environ 50/50", selon M. Weyts.

Depuis cette date, 25.492 amendes ont été infligées à des camionneurs pris en défaut sur autoroute ou sur d'autres grands axes routiers, dont près de 10.000 ont été perçues, ce qui représente un montant de 9,1 millions d'euros, a-t-il précisé. Selon M. Weyts (N-VA), la plupart des infractions (23.601) ont été constatées par le centre de gestion qui se base sur des portiques fixes ou des installations de contrôle mobiles. Les 1.891 autres l'ont été par les équipes de contrôle mobiles du service des impôts flamands, qui peuvent vérifier les "On Board Units" (OBU), ces boitiers dont doivent être équipés tous les véhicules de plus de 3,5 tonnes circulant en Belgique. En ce qui concerne les amendes infligées à des chauffeurs belges, le taux de perception est actuellement de 30%, a indiqué le ministre en réponse à une question écrite du député flamand Peter Van Rompuy (CD&V). La situation est plus variable en ce qui concerne les routiers étrangers, avec des taux de perception variant de 50% pour la Suisse à 10% pour la Bosnie-Herzégovine. Sur ce total, 16.494 amendes ont été contestées, dont 8.367 ont été traitées. "La proportion entre le nombre d'objections rejetées et d'objections acceptées est d'environ 50/50", selon M. Weyts.