Le variant Alpha, encore dominant en Belgique, a reculé entre le 7 et le 20 juin de 10% par rapport à la semaine d'avant, tandis que les variants Beta (sud-africain) et Gamma (brésilien) représentaient respectivement 1,3% et 9,6% des récentes contaminations. De son côté, le Delta était présent dans 15,7% des échantillons positifs. Cela représente une hausse de près de 10% par rapport à la semaine précédente, a indiqué vendredi le porte-parole interfédéral de la lutte contre le Covid-19 Yves Van Laethem, lors d'une conférence de presse de l'Institut de santé publique Sciensano et du Centre de crise.

"La semaine prochaine, nous serons sans doute largement au-dessus des 20%", a déclaré Yves Van Laethem, le variant Delta étant connu pour se répandre plus rapidement et être plus agressif. "Toutefois, si cette hausse peut sembler spectaculaire, le nombre absolu de personnes contaminée par le variant Delta reste faible et stable car on observe une baisse générale du nombre de contaminations", a tempéré l'infectiologue.

En effet, 381 nouveaux cas de coronavirus ont été recensés en moyenne chaque jour en Belgique entre le 15 et le 21 juin, soit une diminution "spectaculaire" de 44% par rapport à la période de sept jours précédentes, a poursuivi M. Van Laethem.

Quant au nombre de patients hospitalisés en raison d'une infection par le coronavirus, il n'était plus que de 29 par jour entre le 18 et le 24 juin (-24%). Aux soins intensifs, la descente est similaire, avec 174 malades encore soignés jeudi dans ces services, contre 234 une semaine plus tôt. Six personnes sont décédées chaque jour des suites du Covid-19 entre le 15 et le 21 juin. La courbe des décès poursuit donc son déclin (-18% par rapport à la période précédente).

"C'est un équilibre fragile qu'il est important d'essayer de maintenir. Et pour ce faire, il n'y a pas 36 solutions: il faut respecter les règles de base", soit se laver régulièrement les mains, porter le masque dans les endroits fréquentés, garder une distance physique de 1,5 mètre ou encore rester chez soi en cas de symptômes. "Elles s'appliquent dans notre pays comme à l'étranger", a insisté l'expert, alors que les vacances d'été débutent dans quelques jours.

Le variant Alpha, encore dominant en Belgique, a reculé entre le 7 et le 20 juin de 10% par rapport à la semaine d'avant, tandis que les variants Beta (sud-africain) et Gamma (brésilien) représentaient respectivement 1,3% et 9,6% des récentes contaminations. De son côté, le Delta était présent dans 15,7% des échantillons positifs. Cela représente une hausse de près de 10% par rapport à la semaine précédente, a indiqué vendredi le porte-parole interfédéral de la lutte contre le Covid-19 Yves Van Laethem, lors d'une conférence de presse de l'Institut de santé publique Sciensano et du Centre de crise. "La semaine prochaine, nous serons sans doute largement au-dessus des 20%", a déclaré Yves Van Laethem, le variant Delta étant connu pour se répandre plus rapidement et être plus agressif. "Toutefois, si cette hausse peut sembler spectaculaire, le nombre absolu de personnes contaminée par le variant Delta reste faible et stable car on observe une baisse générale du nombre de contaminations", a tempéré l'infectiologue. En effet, 381 nouveaux cas de coronavirus ont été recensés en moyenne chaque jour en Belgique entre le 15 et le 21 juin, soit une diminution "spectaculaire" de 44% par rapport à la période de sept jours précédentes, a poursuivi M. Van Laethem. Quant au nombre de patients hospitalisés en raison d'une infection par le coronavirus, il n'était plus que de 29 par jour entre le 18 et le 24 juin (-24%). Aux soins intensifs, la descente est similaire, avec 174 malades encore soignés jeudi dans ces services, contre 234 une semaine plus tôt. Six personnes sont décédées chaque jour des suites du Covid-19 entre le 15 et le 21 juin. La courbe des décès poursuit donc son déclin (-18% par rapport à la période précédente). "C'est un équilibre fragile qu'il est important d'essayer de maintenir. Et pour ce faire, il n'y a pas 36 solutions: il faut respecter les règles de base", soit se laver régulièrement les mains, porter le masque dans les endroits fréquentés, garder une distance physique de 1,5 mètre ou encore rester chez soi en cas de symptômes. "Elles s'appliquent dans notre pays comme à l'étranger", a insisté l'expert, alors que les vacances d'été débutent dans quelques jours.