Lorsque le taux de reproduction du virus est plus élevé que 1, cela signifie que l'épidémie se renforce. Samedi, le taux de reproduction médian s'élève à 1,44, ce qui veut dire que 100 malades du Covid-19 contaminent en moyenne 144 personnes.

Le taux de Sciensano est calculé sur base des admissions à l'hôpital. Comme ce nombre est actuellement faible, l'intervalle de confiance est élevé. Ainsi, avec un intervalle de confiance de 95%, l'estimation correcte du taux de reproduction se situe entre 1,212 et 1,715.

Vendredi, Sciensano l'estimait entre 1,05 et 1,53. "D'autres modèles sont basés sur le nombre de nouveaux cas diagnostiqués par des tests de laboratoire. Un modèle n'est pas meilleur qu'un autre", insiste Sciensano dans son rapport épidémiologique.

En dépit du nombre faible d'admissions hospitalières, qui fait grimper l'intervalle de confiance, l'Institut de santé publique a choisi de garder sa méthode, pour permettre des comparaisons avec le début de l'épidémie.

Le nombre de nouvelles contaminations au coronavirus s'affiche à la hausse depuis plusieurs jours en Belgique. Si 923 cas avaient été détectés entre le 8 et le 14 juillet, 1.509 contaminations ont été diagnostiquées entre le 15 et le 21 juillet, soit une augmentation de 63,5%. Les données des quatre derniers jours doivent encore être consolidées. Les hospitalisations et les décès suivent également une tendance à la hausse.

Lorsque le taux de reproduction du virus est plus élevé que 1, cela signifie que l'épidémie se renforce. Samedi, le taux de reproduction médian s'élève à 1,44, ce qui veut dire que 100 malades du Covid-19 contaminent en moyenne 144 personnes. Le taux de Sciensano est calculé sur base des admissions à l'hôpital. Comme ce nombre est actuellement faible, l'intervalle de confiance est élevé. Ainsi, avec un intervalle de confiance de 95%, l'estimation correcte du taux de reproduction se situe entre 1,212 et 1,715. Vendredi, Sciensano l'estimait entre 1,05 et 1,53. "D'autres modèles sont basés sur le nombre de nouveaux cas diagnostiqués par des tests de laboratoire. Un modèle n'est pas meilleur qu'un autre", insiste Sciensano dans son rapport épidémiologique. En dépit du nombre faible d'admissions hospitalières, qui fait grimper l'intervalle de confiance, l'Institut de santé publique a choisi de garder sa méthode, pour permettre des comparaisons avec le début de l'épidémie. Le nombre de nouvelles contaminations au coronavirus s'affiche à la hausse depuis plusieurs jours en Belgique. Si 923 cas avaient été détectés entre le 8 et le 14 juillet, 1.509 contaminations ont été diagnostiquées entre le 15 et le 21 juillet, soit une augmentation de 63,5%. Les données des quatre derniers jours doivent encore être consolidées. Les hospitalisations et les décès suivent également une tendance à la hausse.