Au deuxième trimestre, le taux de chômage BIT (selon la définition du Bureau international du travail) des Belges a atteint 6,2%, en diminution de 0,5 point de pourcentage par rapport au premier trimestre de 2021 (6,7%), mais la baisse est plus prononcée chez les hommes (de 6,8% à 6,0%) que chez les femmes (de 6,6% à 6,4%).

Par ailleurs, l'Enquête sur les forces de travail constate que 70,5% des Belges de 20-64 ans étaient au travail en Belgique, contre 69% au premier trimestre de 2021. Le taux d'emploi des hommes grimpe de 73,6% au premier trimestre de 2021 à 74,5% au deuxième trimestre alors que le taux d'emploi des femmes passe de 64,4% et 66,4%. Le taux d'emploi évolue favorablement dans les trois régions du pays: de 60,4% à 61,6% à Bruxelles, de 74% à 75% en Flandre et de 62,9% à 65,4% en Wallonie.

Selon l'enquête de Statbel, le nombre de personnes occupées ayant un emploi à temps partiel (+4,2%) augmente plus fortement que le nombre d'emplois à temps plein (+1,9%).

Une comparaison du type de contrat des salariés entre les premier et deuxième trimestres de 2021 montre en outre une augmentation significative du nombre de personnes occupées ayant un contrat temporaire (+12,9%). Cela concerne notamment le travail des étudiants (sous contrat d'étudiant), pour lequel une hausse de 49% est observée.

Au deuxième trimestre, le taux de chômage BIT (selon la définition du Bureau international du travail) des Belges a atteint 6,2%, en diminution de 0,5 point de pourcentage par rapport au premier trimestre de 2021 (6,7%), mais la baisse est plus prononcée chez les hommes (de 6,8% à 6,0%) que chez les femmes (de 6,6% à 6,4%). Par ailleurs, l'Enquête sur les forces de travail constate que 70,5% des Belges de 20-64 ans étaient au travail en Belgique, contre 69% au premier trimestre de 2021. Le taux d'emploi des hommes grimpe de 73,6% au premier trimestre de 2021 à 74,5% au deuxième trimestre alors que le taux d'emploi des femmes passe de 64,4% et 66,4%. Le taux d'emploi évolue favorablement dans les trois régions du pays: de 60,4% à 61,6% à Bruxelles, de 74% à 75% en Flandre et de 62,9% à 65,4% en Wallonie. Selon l'enquête de Statbel, le nombre de personnes occupées ayant un emploi à temps partiel (+4,2%) augmente plus fortement que le nombre d'emplois à temps plein (+1,9%). Une comparaison du type de contrat des salariés entre les premier et deuxième trimestres de 2021 montre en outre une augmentation significative du nombre de personnes occupées ayant un contrat temporaire (+12,9%). Cela concerne notamment le travail des étudiants (sous contrat d'étudiant), pour lequel une hausse de 49% est observée.