M. Houssin a qualifié l'évènement de "l'un des actes les plus lâches jamais commis envers la police". L'auteur avait été condamné à une peine d'emprisonnement, mais a bénéficié d'un congé pénitentiaire pour deux jours. Il devait réintégrer la prison ce mardi. Le système de congé pénitentiaire doit être réévalué, selon le vice-président du SLFP Police. Le suivi des détenus en congés pénitentiaires ou permissions de sortie n'est pas une tâche qui incombe à la police mais aux autorités judiciaires, et elle doit être effectuée de façon plus efficace et plus stricte, selon M. Houssin. "Cela n'aurait jamais dû arriver lors d'un 14e congé pénitentiaire", estime-t-il encore.

M. Houssin a qualifié l'évènement de "l'un des actes les plus lâches jamais commis envers la police". L'auteur avait été condamné à une peine d'emprisonnement, mais a bénéficié d'un congé pénitentiaire pour deux jours. Il devait réintégrer la prison ce mardi. Le système de congé pénitentiaire doit être réévalué, selon le vice-président du SLFP Police. Le suivi des détenus en congés pénitentiaires ou permissions de sortie n'est pas une tâche qui incombe à la police mais aux autorités judiciaires, et elle doit être effectuée de façon plus efficace et plus stricte, selon M. Houssin. "Cela n'aurait jamais dû arriver lors d'un 14e congé pénitentiaire", estime-t-il encore.