"Le Vooruit sera plus qu'un nouveau nom, c'est un mouvement tourné vers l'avenir, avec lequel nous voulons rassembler tous les Flamands progressistes et voulons faire de la politique d'une manière nouvelle et positive" déclare le président du SP.A, Conner Rousseau.

Le jeune président de parti, actuellement également préformateur dans le processus de formation d'un nouveau gouvernement fédéral, a annoncé la nouvelle via le réseau social Instagram. "Depuis que je suis président, nous avons oeuvré au renouvellement du parti, pour en faire un mouvement socialiste", explique-t-il. Cette réforme, avec le changement de nom, devrait être bouclée en décembre.

"En coulisses, nous travaillons dur depuis des mois pour renouveler et professionnaliser notre organisation. Pour faire d'un parti classique un véritable mouvement, qui se bat contre l'immobilisme dans la politique et unit les gens dans un projet d'avenir positif, ambitieux et porteur d'espoir. Cela va devenir visible, avec un nouveau nom".

Ce changement de dénomination était prévu dans le plan d'avenir qui avait été approuvé en juin dernier par les membres du parti. Cette semaine, son bureau politique a donné le feu vert définitif.

L'appellation "Vooruit" est un classique du monde socialiste flamand. C'est ainsi que se nommait la coopérative socialiste historique installée dès la fin du 19e siècle à Gand, qui a organisé la production et la distribution de pains aux ouvriers avant de se diversifier pour créer un journal du même nom, ouvrir une salle des fêtes (qui existe toujours), fonder des pharmacies, etc.

Le nouveau nom du sp.a sera donc "un clin d'oeil au passé", a indiqué Conner Rousseau, "mais avec le regard tourné vers le futur".

"Nous voulons être un mouvement moderne, tout en respectant nos valeurs historiques et notre passé. Depuis plus de 100 ans, on estime qu'une société ne peut avancer que si tout le monde avance."

"Le Vooruit sera plus qu'un nouveau nom, c'est un mouvement tourné vers l'avenir, avec lequel nous voulons rassembler tous les Flamands progressistes et voulons faire de la politique d'une manière nouvelle et positive" déclare le président du SP.A, Conner Rousseau. Le jeune président de parti, actuellement également préformateur dans le processus de formation d'un nouveau gouvernement fédéral, a annoncé la nouvelle via le réseau social Instagram. "Depuis que je suis président, nous avons oeuvré au renouvellement du parti, pour en faire un mouvement socialiste", explique-t-il. Cette réforme, avec le changement de nom, devrait être bouclée en décembre. "En coulisses, nous travaillons dur depuis des mois pour renouveler et professionnaliser notre organisation. Pour faire d'un parti classique un véritable mouvement, qui se bat contre l'immobilisme dans la politique et unit les gens dans un projet d'avenir positif, ambitieux et porteur d'espoir. Cela va devenir visible, avec un nouveau nom". Ce changement de dénomination était prévu dans le plan d'avenir qui avait été approuvé en juin dernier par les membres du parti. Cette semaine, son bureau politique a donné le feu vert définitif. L'appellation "Vooruit" est un classique du monde socialiste flamand. C'est ainsi que se nommait la coopérative socialiste historique installée dès la fin du 19e siècle à Gand, qui a organisé la production et la distribution de pains aux ouvriers avant de se diversifier pour créer un journal du même nom, ouvrir une salle des fêtes (qui existe toujours), fonder des pharmacies, etc. Le nouveau nom du sp.a sera donc "un clin d'oeil au passé", a indiqué Conner Rousseau, "mais avec le regard tourné vers le futur". "Nous voulons être un mouvement moderne, tout en respectant nos valeurs historiques et notre passé. Depuis plus de 100 ans, on estime qu'une société ne peut avancer que si tout le monde avance."