La Fédération belge de la fourrure et l'Association européenne des éleveurs d'animaux à fourrure avaient directement réagi et introduit une plainte auprès du juge des référés, dans laquelle ils exigeaient que la campagne soit suspendue. Le juge n'avait pas fait droit à cette exigence. Une autre plainte, introduite par l'industrie de la fourrure devant le Jury d'Ethique Publicitaire (JEP), n'avait pas non plus abouti.

Aujourd'hui, la plainte du secteur de la fourrure contre Gaia qu'il accusait d'avoir abusé de sa liberté d'expression a été jugée au tribunal de première instance de Bruxelles. Une fois encore, le juge a donné raison à Gaia, la fédération de la fourrure et l'Association européenne des éleveurs d'animaux à fourrure ont été condamnés à indemniser Gaia à hauteur de 5500 euros.

Le Vif.be