Le sac de la ville en 1468 par Charles le Téméraire a rendu les Liégeois plus forts

13/10/18 à 20:00 - Mise à jour à 09:39

Source: Le Vif/l'express

Il y a 550 ans, la fureur du duc de Bourgogne Charles le Téméraire réduisait en cendres la fière cité rebelle. Comment les Liégeois ont su puiser dans leur martyre de novembre 1468 la recette d'une exceptionnelle longévité et de leur prospérité.

Ils reviennent de loin et même de nulle part. D'un néant dans lequel les a plongés la fureur d'un prince étranger. Liège n'est plus. Elle n'est plus qu'une ville fantôme, un océan de ruines que laisse derrière elle une expédition punitive d'une rare violence. Pourquoi tant de haine, venue s'abattre sur la cité mosane en ce 3 novembre de l'an de grâce 1468, jour de la Saint-Hubert, patron fondateur de Liège ? Charles dit le Téméraire au rapport. Coupable devant l'histoire de ce forfait commis à 34 ans, le duc de Bourgogne aurait plaidé devant ses juges la force irrésistible : l'oeuf qu'il avait à peler avec les Liégeois n'était pas neuf, il y a trop longtemps qu'ils défiaient son autorité et contestaient sa puissance. Ce sont eux qui ont fini par le pousser à bout, lui si chatouilleux quand son honneur personnel était en jeu.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires