C'est à ses entretiens avec ce dernier qu'il consacre le plus d'écho. En 1987, Yves Coppens est invité au Palais pour " bavarder " de ses travaux sur l'origine de l'homme qui ont...

C'est à ses entretiens avec ce dernier qu'il consacre le plus d'écho. En 1987, Yves Coppens est invité au Palais pour " bavarder " de ses travaux sur l'origine de l'homme qui ont beaucoup retenu l'attention du roi Baudouin. " Sa Majesté avait invité en même temps que moi un collègue belge, le révérend père Edouard Boné, professeur à l'université de Louvain-la-Neuve, explique l'auteur. Edouard Boné était un excellent ami et nous fûmes tous les deux étonnés (mais ravis en même temps) par ce qui ressemblait à une précaution du roi de me faire accompagner par un paléoanthropologue jésuite et belge, garantie (peut-être) contre toute critique d'avoir convié à sa table un étranger, évolutionniste et peu connu pour être très religieux ! " Yves Coppens raconte encore que son royal interlocuteur se révéla très inquiet de beaucoup de choses, notamment de la réduction de la couche d'ozone...