Le PS refusera de collaborer avec la N-VA "comme avec le Vlaams Belang"

06/12/18 à 08:21 - Mise à jour à 08:44

Source: Belga

"On doit refuser de collaborer avec la N-VA comme on doit refuser de le faire avec le Vlaams Belang", a affirmé jeudi le porte-parole du PS pour la campagne électorale Paul Magnette, interrogé sur La Première (RTBF), élargissant ainsi au parti de Bart De Wever le cordon sanitaire politique appliqué à l'extrême droite.

Le PS refusera de collaborer avec la N-VA "comme avec le Vlaams Belang"

Paul Magnette © BELGA IMAGE

Pour le bourgmestre de Charleroi, la N-VA, en plus de ses accointances démontrées avec l'extrême droite, s'attaque aux instruments internationaux de protection des droits de l'homme.

En refusant au gouvernement d'endosser le Pacte des Nations unies sur les migrations, la N-VA "démontre une fois de plus son pouvoir exorbitant" sur l'exécutif Michel. "Il n'y a plus de gouvernement quand le Premier ministre se voit interdire de représenter ce gouvernement", a ajouté M. Magnette.

A ses yeux, il est désormais temps de "préparer l'alternance et la rupture". "Je ne vois aucun cas de figure où nous pourrions collaborer avec la N-VA."

Belga

Proposé tête de liste du PS pour les élections européennes, Paul Magnette ne siégera pas

Le président du PS Elio Di Rupo proposera au congrès des militants du parti en mars prochain que l'ancien ministre-président wallon Paul Magnette occupe la tête de liste PS pour l'élection au Parlement européen, a annoncé jeudi le parti. Sur La Première (RTBF), M. Magnette a toutefois confirmé qu'il ne siégerait pas à Strasbourg s'il était élu, mais resterait bourgmestre de Charleroi.

"En tant que spécialiste des matières européennes, Paul connait remarquablement les enjeux européens. Il a aussi porté l'offensive contre le CETA (l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada, NDLR)", fait observer M. Di Rupo dans un communiqué. "Je veux être très clair, je resterai bourgmestre comme je l'avais annoncé" lors de la campagne pour les élections communales, a précisé M. Magnette, favorable au décumul. "Je veux être sur cette liste pour porter les valeurs et les projets du PS, mais je ne cherche pas un mandat."

Il souligne que l'avantage de cette place de tête de liste dans la circonscription électorale de langue française est de pouvoir mener une campagne "collective" dans tout l'espace francophone. Le bourgmestre de Charleroi est en effet aussi proposé par le président du PS pour être investi de la fonction de porte-parole du PS durant la campagne électorale, comme M. Magnette l'avait dévoilé dans la presse en début de semaine.

Par le passé, le Carolorégien a plusieurs fois déclaré qu'il serait candidat à la présidence du PS lorsque cette place s'ouvrira. Il avait par ailleurs refusé une place de tête de liste socialiste aux élections européennes en France. Le PS compte actuellement trois députés européens: Marie Arena, Marc Tarabella et Hugues Bayet.

Lire aussi: Paul Magnette sera tête de liste PS aux européennes

Nos partenaires