Qui croit dur comme fer à sa tardive vocation. Nul doute que le petit patron bruxellois et wallon saura se souvenir de la méchante façon dont la suédoise, son partenaire MR compris, l'a traité dans sa réforme de l'impôt des sociétés. L'Union des classes moyennes en a conçu un vif chagrin de s'être sentie snobée.

A la Chambre, son président Pierre-Frédéric Nyst (photo) a eu cette petite phrase qui a tinté aux oreilles socialistes : " A Bruxelles et en en Wallonie, les indépendants et les dirigeants d'entreprise ne sont pas seulement des acteurs économiques, mais aussi des électeurs... " Message reçu cinq sur cinq au PS : haro sur les vilains libéraux qui " causent du mal aux indépendants. " A quand le MR, le " vrai parti des prolétaires " ?

Qui croit dur comme fer à sa tardive vocation. Nul doute que le petit patron bruxellois et wallon saura se souvenir de la méchante façon dont la suédoise, son partenaire MR compris, l'a traité dans sa réforme de l'impôt des sociétés. L'Union des classes moyennes en a conçu un vif chagrin de s'être sentie snobée. A la Chambre, son président Pierre-Frédéric Nyst (photo) a eu cette petite phrase qui a tinté aux oreilles socialistes : " A Bruxelles et en en Wallonie, les indépendants et les dirigeants d'entreprise ne sont pas seulement des acteurs économiques, mais aussi des électeurs... " Message reçu cinq sur cinq au PS : haro sur les vilains libéraux qui " causent du mal aux indépendants. " A quand le MR, le " vrai parti des prolétaires " ?