Le complexe de 36.000 mètres carrés prendra place sur le site des "Casernes Léopold". Le marché a été attribué le 8 juillet à la société AG Real Estate. La construction de l'ouvrage devrait prendre 36 mois, pour une mise à disposition fin 2023. Un contrat d'occupation de 18 ans avec option d'achat sera alors signé par la Régie des bâtiments, moyennant un loyer annuel de 6,5 millions d'euros.

Construit sur un site de près de quatre hectares, le complexe éco-responsable comportera cinq étages et 14 salles d'audience. Il accueillera une cour d'assises, le tribunal de première instance, le parquet du procureur du Roi, le parquet de la jeunesse, le parquet de police, le tribunal et la cour du travail, l'auditorat du travail, le tribunal de l'entreprise, la justice de paix, ainsi que le barreau et le nouveau service DAB (Direction de la sécurisation) de la police fédérale. Par ailleurs, il hébergera le volet pénal de la division dinantaise de l'arrondissement judiciaire de Namur.

Le complexe de 36.000 mètres carrés prendra place sur le site des "Casernes Léopold". Le marché a été attribué le 8 juillet à la société AG Real Estate. La construction de l'ouvrage devrait prendre 36 mois, pour une mise à disposition fin 2023. Un contrat d'occupation de 18 ans avec option d'achat sera alors signé par la Régie des bâtiments, moyennant un loyer annuel de 6,5 millions d'euros. Construit sur un site de près de quatre hectares, le complexe éco-responsable comportera cinq étages et 14 salles d'audience. Il accueillera une cour d'assises, le tribunal de première instance, le parquet du procureur du Roi, le parquet de la jeunesse, le parquet de police, le tribunal et la cour du travail, l'auditorat du travail, le tribunal de l'entreprise, la justice de paix, ainsi que le barreau et le nouveau service DAB (Direction de la sécurisation) de la police fédérale. Par ailleurs, il hébergera le volet pénal de la division dinantaise de l'arrondissement judiciaire de Namur.