Afin de démontrer l'utilité du travail de la NSA, Eddy Testelmans aurait souligné, lors d'une interview au magazine MO* en 2013, que trois attentats avaient été déjoués grâce aux informations provenant de la NSA. "Dans trois cas, en effet un possible acte terroriste a été déjoué sur la base d'une info dont nous pouvons supposer qu'elle venait directement du système Prism (le programme d'espionnage controversé de la NSA). Si la NSA ne nous avait pas relayé l'info, nous n'en aurions rien su", avait-il dit. Un rapport du Comité I rejette la version que trois attentats ont été déjoués grâce aux Américains. Eddy Testelmans a aussi reconnu cela dans un écrit.

Afin de démontrer l'utilité du travail de la NSA, Eddy Testelmans aurait souligné, lors d'une interview au magazine MO* en 2013, que trois attentats avaient été déjoués grâce aux informations provenant de la NSA. "Dans trois cas, en effet un possible acte terroriste a été déjoué sur la base d'une info dont nous pouvons supposer qu'elle venait directement du système Prism (le programme d'espionnage controversé de la NSA). Si la NSA ne nous avait pas relayé l'info, nous n'en aurions rien su", avait-il dit. Un rapport du Comité I rejette la version que trois attentats ont été déjoués grâce aux Américains. Eddy Testelmans a aussi reconnu cela dans un écrit.