La présidente de l'assemblée, Liesbeth Homans, indique que la menace est prise au sérieux. Selon les services du parlement, situé à Bruxelles, il est possible que l'évènement soit lié aux 40 ans de l'Institut kurde de Bruxelles, qui devait donner lieu à un évènement à 16h00 dans le bâtiment. L'évènement a entre-temps été annulé.

L'alerte à la bombe a été communiquée à Liesbeth Homans par le greffe alors que le débat sur le budget était en cours. Dix minutes plus tard, elle décidait de faire procéder à l'évacuation des lieux.

"J'ai été en contact avec la police bruxelloise et militaire, nous prenons cette menace très au sérieux", a-t-elle expliqué quelques instants plus tard, sur le trottoir hors du parlement.

Des chiens détecteurs d'explosifs sont sur place. La police bruxelloise va fouiller les lieux et installe un périmètre de sécurité.