Dans le gouvernement Michel, rares sont ceux qui, comme Alexander De Croo, Willy Borsus et Marie-Christine Marghem, dépassent 50 % de réponses remises dans les temps.
...

Dans le gouvernement Michel, rares sont ceux qui, comme Alexander De Croo, Willy Borsus et Marie-Christine Marghem, dépassent 50 % de réponses remises dans les temps. La palme du retard revient à Johan Van Overtveldt : 202 questions sans réponses dont le délai est dépassé. Suivi par Koen Geens : 190. Et Jacqueline Galant : 132. Le délai est même parfois largement dépassé. Ainsi, 7,5 % des réponses de Van Overtveldt ont été remises au cours du sixième mois suivant le dépôt de la question. Chez Theo Francken, cette proportion grimpe à 11,5 %. Le meilleur élément de l'équipe est Pieter De Crem, mais il faut nuancer : le secrétaire d'Etat au Commerce extérieur a reçu très peu de questions (48) par rapport à ses collègues, depuis le début de la législature. Son successeur à la Défense, Steven Vandeput, apparaît dès lors comme le réel premier de classe vu la masse de questions écrites qui lui sont adressées : selon les statistiques parlementaires, il n'a qu'une question en latence sur 509 !