Tout doux, il n'est pas encore parti. D'ici l'automne prochain, Charles Michel garde le MR bien en mains. Mais dans les têtes pensantes libérales, l'actuel président est déjà ailleurs, happé par cette autre présidence du Conseil européen qu'il vient de remporter. Laissant ainsi ses ouailles dans l'expectative et l'incertitude. A l'aube d'une délicate période de flottement.
...