Le Bureau du plan a validé les chiffres du parti d'extrême gauche qui soutient que des centaines de millions d'euros d'économies sont possibles en appliquant un tel modèle. Une économie d'un demi-milliard d'euros est réalisée en l'appliquant aux cent médicaments les plus prescrits, dont l'échéance du brevet est passée. Le gain serait de 325 millions d'euros pour la Sécurité sociale et de 227 millions d'euros pour les patients. Le Bureau du plan présentera vendredi l'analyse chiffrée de quelques points de programme des différents partis politiques en vue des élections du 26 mai.

Le Bureau du plan a validé les chiffres du parti d'extrême gauche qui soutient que des centaines de millions d'euros d'économies sont possibles en appliquant un tel modèle. Une économie d'un demi-milliard d'euros est réalisée en l'appliquant aux cent médicaments les plus prescrits, dont l'échéance du brevet est passée. Le gain serait de 325 millions d'euros pour la Sécurité sociale et de 227 millions d'euros pour les patients. Le Bureau du plan présentera vendredi l'analyse chiffrée de quelques points de programme des différents partis politiques en vue des élections du 26 mai.