"Quand la Région a été approchée une première fois dans ce dossier, la SRIW, la société régionale d'investissements, l'a analysé. Son conseil d'administration n'a toutefois pas souhaité répondre favorablement à la demande en raison de plusieurs faiblesses économiques constatées", a expliqué le ministre.

Le gouvernement a alors sollicité en urgence l'avis de la Sowecsom, la Société Wallonne d'Économie Sociale Marchande. Celle-ci a confirmé la position de la SRIW, dont elle est une émanation, tout en estimant que le projet pourrait toutefois être intégré dans ses missions déléguées, Newb s'inscrivant dans le cadre de l'économie sociale, a poursuivi Willy Borsus.

"Le gouvernement régional pourrait dès lors décider de soutenir le projet. Ce point est d'ailleurs à l'ordre du jour cette semaine", a-t-il ajouté.

Selon SudPresse, la Région devrait investir un million d'euros en deux tranches, une information réfutée par le cabinet du ministre.

"Quand la Région a été approchée une première fois dans ce dossier, la SRIW, la société régionale d'investissements, l'a analysé. Son conseil d'administration n'a toutefois pas souhaité répondre favorablement à la demande en raison de plusieurs faiblesses économiques constatées", a expliqué le ministre. Le gouvernement a alors sollicité en urgence l'avis de la Sowecsom, la Société Wallonne d'Économie Sociale Marchande. Celle-ci a confirmé la position de la SRIW, dont elle est une émanation, tout en estimant que le projet pourrait toutefois être intégré dans ses missions déléguées, Newb s'inscrivant dans le cadre de l'économie sociale, a poursuivi Willy Borsus. "Le gouvernement régional pourrait dès lors décider de soutenir le projet. Ce point est d'ailleurs à l'ordre du jour cette semaine", a-t-il ajouté. Selon SudPresse, la Région devrait investir un million d'euros en deux tranches, une information réfutée par le cabinet du ministre.