"Ce n'est pas tant la durée de la vague de froid mais son intensité qui a pesé sur la construction", explique le président de la Confédération, Marc Dillen. Selon lui, un jour de gel coûte en moyenne 10 millions d'euros au secteur de la construction belge.

Ces dernières semaines, 230.000 ouvriers de la construction ont été obligés de rester chez eux en Belgique. La dernière fois qu'un tel arrêt de deux semaines avait été imposé par les conditions météorologiques, c'était en 1997.

"Ce n'est pas tant la durée de la vague de froid mais son intensité qui a pesé sur la construction", explique le président de la Confédération, Marc Dillen. Selon lui, un jour de gel coûte en moyenne 10 millions d'euros au secteur de la construction belge. Ces dernières semaines, 230.000 ouvriers de la construction ont été obligés de rester chez eux en Belgique. La dernière fois qu'un tel arrêt de deux semaines avait été imposé par les conditions météorologiques, c'était en 1997.