Selon les estimations de Synergrid, la fédération des gestionnaires de réseau d'électricité et de gaz, la consommation supplémentaire liée à la vague de froid devrait coûter, en moyenne, près de 50 euros aux ménages qui se chauffent au gaz, explique L'Echo.

Cependant, l'hiver doux leur avait permis d'épargner quelque 100 euros sur leur consommation de gaz, sur une facture annuelle de 1.700 euros. Même constatation en ce qui concerne le mazout, pour lequel on estime que la facture coûtera entre 108 et 167 euros de plus qu'habituellement, soit 119 à 179 litres supplémentaires utilisés. Mais encore une fois, le bilan reste positif, car l'automne et l'hiver plus doux avaient permis d'économiser en moyenne 250 litres à 375 litres de mazout sur une consommation annuelle de 2.000 à 3.000 litres.

LeVif.be avec Belga

Selon les estimations de Synergrid, la fédération des gestionnaires de réseau d'électricité et de gaz, la consommation supplémentaire liée à la vague de froid devrait coûter, en moyenne, près de 50 euros aux ménages qui se chauffent au gaz, explique L'Echo. Cependant, l'hiver doux leur avait permis d'épargner quelque 100 euros sur leur consommation de gaz, sur une facture annuelle de 1.700 euros. Même constatation en ce qui concerne le mazout, pour lequel on estime que la facture coûtera entre 108 et 167 euros de plus qu'habituellement, soit 119 à 179 litres supplémentaires utilisés. Mais encore une fois, le bilan reste positif, car l'automne et l'hiver plus doux avaient permis d'économiser en moyenne 250 litres à 375 litres de mazout sur une consommation annuelle de 2.000 à 3.000 litres. LeVif.be avec Belga