L'inspection spéciale des Finances souhaitait déjà dès 2016 vérifier des millions de transactions par cartes de crédit, mais l'ambition a été douchée par la décision d'un juge qui a estimé que la démarche était excessive. Un ajustement a été effectué depuis, tout en respectant l'objectif initial.

Les jets privés seront aussi dans le viseur du fisc. "Nos services saisissent peu à peu les opportunités de croiser leurs données avec celles des atterrissages et des douanes", assure M. Van Overtveldt. Les aéroports d'Ostende, Wevelgem et Anvers souhaitent déjà coopérer. Des négociations sont en cours avec ceux de Zaventem, Gosselies et Bierset.

L'inspection spéciale des Finances souhaitait déjà dès 2016 vérifier des millions de transactions par cartes de crédit, mais l'ambition a été douchée par la décision d'un juge qui a estimé que la démarche était excessive. Un ajustement a été effectué depuis, tout en respectant l'objectif initial. Les jets privés seront aussi dans le viseur du fisc. "Nos services saisissent peu à peu les opportunités de croiser leurs données avec celles des atterrissages et des douanes", assure M. Van Overtveldt. Les aéroports d'Ostende, Wevelgem et Anvers souhaitent déjà coopérer. Des négociations sont en cours avec ceux de Zaventem, Gosselies et Bierset.