La Cour des comptes salue cette " attention croissante " mais épingle quelques anomalies pour les appels au centre de contact. " Durant le pic d'acti...

La Cour des comptes salue cette " attention croissante " mais épingle quelques anomalies pour les appels au centre de contact. " Durant le pic d'activité 2017, pour 35,7 % des appels seulement, un fonctionnaire a décroché le téléphone en moins de 40 secondes. Le temps d'attente maximum peut être considérable, avec 46 minutes en juin 2017 et 51 minutes en juillet 2017. " Pour l'aide apportée en face à face au contribuable au sein des services de taxation, dans les communes et les centres commerciaux, " le temps d'attente était, en juin 2017, de 25 minutes maximum, à Anvers et Louvain, mais il dépassait deux heures à Mons, Gand et Bruxelles, sans compter le temps d'attente à l'extérieur des bâtiments de l'Administration fiscale. " M. La.