Les libéraux disent attendre des explications du ministre des Entreprises publiques Jean-Pascal Labille sur la manière dont il a géré le dossier Thijs. Le patron de La Poste a fait savoir qu'il renonçait à un nouveau mandat vu les exigences du gouvernement de plafonner les rémunérations à 650.000 euros.

L'Open Vld a relayé le point de vue de Johnny Thijs selon lequel il existait un engagement lui permettant de renouveler son mandat. Côté socialiste, on observe que M. Thijs a fait savoir qu'il ne pouvait plus continuer à la tête de La Poste pour une rémunération de 650.000 euros. Le mandat de Johnny Thijs est venu à échéance mardi mais celui-ci restera en place jusqu'à la désignation de son successeur.

Les libéraux disent attendre des explications du ministre des Entreprises publiques Jean-Pascal Labille sur la manière dont il a géré le dossier Thijs. Le patron de La Poste a fait savoir qu'il renonçait à un nouveau mandat vu les exigences du gouvernement de plafonner les rémunérations à 650.000 euros. L'Open Vld a relayé le point de vue de Johnny Thijs selon lequel il existait un engagement lui permettant de renouveler son mandat. Côté socialiste, on observe que M. Thijs a fait savoir qu'il ne pouvait plus continuer à la tête de La Poste pour une rémunération de 650.000 euros. Le mandat de Johnny Thijs est venu à échéance mardi mais celui-ci restera en place jusqu'à la désignation de son successeur.