Le message a été envoyé aux festivaliers vendredi à 15h00 précises. Au total, 40.000 messages ont été envoyés. Au moment du test, 44.000 personnes étaient sur place. Pour éviter de semer la confusion, le test avait été préalablement annoncé via différents canaux de communication.

"Enthousiaste à propos de la pleine réussite du test ALERT-SMS à Rock Werchter", a réagi le ministre de l'Agenda numérique Alexander De Croo sur Twitter.

Pour alerter rapidement et efficacement leurs citoyens lors d'une situation d'urgence, les bourgmestres, les gouverneurs et le ministre de l'Intérieur ont depuis la mi-juin la possibilité de faire appel à BE-Alert. Ce système permet d'envoyer un SMS, un message vocal ou un mail aux habitants inscrits dans une zone sélectionnée. Les personnes inscrites préalablement via le site internet www.be-alert.be reçoivent alors le message d'urgence et peuvent ainsi suivre en direct les instructions des autorités.

En complément à BE-Alert, les autorités peuvent également alerter les citoyens via ALERT-SMS. C'est ce système qui a été testé à Werchter vendredi. Cette technologie permet d'envoyer un SMS sur base de la localisation. Le message ALERT-SMS est alors envoyé à tout appareil mobile se trouvant dans une zone donnée. Aucune inscription préalable n'est nécessaire.

Le message a été envoyé aux festivaliers vendredi à 15h00 précises. Au total, 40.000 messages ont été envoyés. Au moment du test, 44.000 personnes étaient sur place. Pour éviter de semer la confusion, le test avait été préalablement annoncé via différents canaux de communication. "Enthousiaste à propos de la pleine réussite du test ALERT-SMS à Rock Werchter", a réagi le ministre de l'Agenda numérique Alexander De Croo sur Twitter. Pour alerter rapidement et efficacement leurs citoyens lors d'une situation d'urgence, les bourgmestres, les gouverneurs et le ministre de l'Intérieur ont depuis la mi-juin la possibilité de faire appel à BE-Alert. Ce système permet d'envoyer un SMS, un message vocal ou un mail aux habitants inscrits dans une zone sélectionnée. Les personnes inscrites préalablement via le site internet www.be-alert.be reçoivent alors le message d'urgence et peuvent ainsi suivre en direct les instructions des autorités. En complément à BE-Alert, les autorités peuvent également alerter les citoyens via ALERT-SMS. C'est ce système qui a été testé à Werchter vendredi. Cette technologie permet d'envoyer un SMS sur base de la localisation. Le message ALERT-SMS est alors envoyé à tout appareil mobile se trouvant dans une zone donnée. Aucune inscription préalable n'est nécessaire.