Le gouverneur a organisé une réunion de concertation jeudi dernier avec des représentants de la ministre flamande de la Mobilité, Lydia Peeters, et de la ministre fédérale de l'Intérieur, Annelies Verlinden. Les polices locale et fédérale étaient présentes également tout comme l'Office des étrangers et l'Agence du trafic et des routes (Agentschap Wegen en Verkeer). "La problématique de la transmigration sur les parkings autoroutiers demande une approche coordonnée", explique M. Spooren. "Les bourgmestres et les chefs de corps me confirment que les problèmes ne surviennent pas uniquement sur les parkings autoroutiers, mais aussi au coeur des villages et dans les quartiers périphériques."

Le gouvernement flamand va débloquer l'an prochain 1,8 million d'euros pour investir dans l'infrastructure des parkings d'autoroute. Il s'agit notamment d'installer des grilles et des caméras de surveillance supplémentaires. "On réfléchit maintenant sur quel parking intervenir et avec quel équipement", ajoute le gouverneur. Outre ces travaux d'infrastructure, la police de la route va également augmenter le nombre de ses contrôles sur les parkings concernés et des firmes privées continueront à mener des missions de surveillance.

Le gouverneur a organisé une réunion de concertation jeudi dernier avec des représentants de la ministre flamande de la Mobilité, Lydia Peeters, et de la ministre fédérale de l'Intérieur, Annelies Verlinden. Les polices locale et fédérale étaient présentes également tout comme l'Office des étrangers et l'Agence du trafic et des routes (Agentschap Wegen en Verkeer). "La problématique de la transmigration sur les parkings autoroutiers demande une approche coordonnée", explique M. Spooren. "Les bourgmestres et les chefs de corps me confirment que les problèmes ne surviennent pas uniquement sur les parkings autoroutiers, mais aussi au coeur des villages et dans les quartiers périphériques." Le gouvernement flamand va débloquer l'an prochain 1,8 million d'euros pour investir dans l'infrastructure des parkings d'autoroute. Il s'agit notamment d'installer des grilles et des caméras de surveillance supplémentaires. "On réfléchit maintenant sur quel parking intervenir et avec quel équipement", ajoute le gouverneur. Outre ces travaux d'infrastructure, la police de la route va également augmenter le nombre de ses contrôles sur les parkings concernés et des firmes privées continueront à mener des missions de surveillance.