Cette signature, c'est l'aboutissement d'un long combat. C'est aussi un paradoxe : car si le roi n'a aucune envie de perdre ses joyaux, la Belgique n'est pas franchement désireuse de les recueillir...
...