Réseaux sociaux, autocollants de promotion, échanges scolaires entre Namur et Eupen : le gouvernement wallon veut ainsi tendre...

Réseaux sociaux, autocollants de promotion, échanges scolaires entre Namur et Eupen : le gouvernement wallon veut ainsi tendre une main chaleureuse à ses compatriotes d'Ostbelgien. Les élus germanophones membres du parlement wallon auront même le droit de s'exprimer dans leur langue maternelle en séance. Buvant les paroles du ministre-président Willy Borsus (MR) qui lui déclinait le programme à deux semaines du grand jour, la députée Jenny Baltus-Möres (MR, photo) avouait en perdre presque ses mots pour dire mille fois " danke schön " avant de confesser en français : " J'ai envie de parler en allemand ici et maintenant. "