Ces subsides additionnels doivent permettre aux organisations sociales de faire face aux conséquences engendrées par la crise du Covid-19, et notamment d'acheter du matériel de protection, de la nourriture, d'engager du personnel complémentaire ou encore de remplacer des membres de l'équipe absents pour maladie.

Par ailleurs, 150.000 euros supplémentaires ont été dégagés par l'exécutif pour soutenir la mission d'organisation d'accueil alternatif social que doivent mener les gouverneurs et les communes dans le cadre de la gestion de cette crise sanitaire. "Plus que jamais, l'heure est au sens des responsabilités et à la solidarité. Chaque structure doit pouvoir agir à son niveau et venir en aide aux personnes les plus fragilisées également touchées par cette crise", a résumé Christie Morreale, la ministre régionale en charge de l'Action sociale.

Ces subsides additionnels doivent permettre aux organisations sociales de faire face aux conséquences engendrées par la crise du Covid-19, et notamment d'acheter du matériel de protection, de la nourriture, d'engager du personnel complémentaire ou encore de remplacer des membres de l'équipe absents pour maladie. Par ailleurs, 150.000 euros supplémentaires ont été dégagés par l'exécutif pour soutenir la mission d'organisation d'accueil alternatif social que doivent mener les gouverneurs et les communes dans le cadre de la gestion de cette crise sanitaire. "Plus que jamais, l'heure est au sens des responsabilités et à la solidarité. Chaque structure doit pouvoir agir à son niveau et venir en aide aux personnes les plus fragilisées également touchées par cette crise", a résumé Christie Morreale, la ministre régionale en charge de l'Action sociale.