En Flandre, "il est maintenant prioritaire de conserver les tests au cas où il y aurait une nouvelle épidémie dans les maisons de repos et de soins", a déclaré l'Agence flamande des soins de santé (Agentschap Zorg en Gezondheid). "Par souci de clarté, il ne s'agit que des tests préventifs", a précisé vendredi le porte-parole Joris Moonens. "Dans chaque résidence, il est toujours permis de tester s'il y a effectivement plus d'infections au coronavirus."

En Wallonie et à Bruxelles, ces tests se poursuivent normalement cette semaine, ont confirmé l'Aviq et le cabinet d'Alain Maron.

En Flandre, "il est maintenant prioritaire de conserver les tests au cas où il y aurait une nouvelle épidémie dans les maisons de repos et de soins", a déclaré l'Agence flamande des soins de santé (Agentschap Zorg en Gezondheid). "Par souci de clarté, il ne s'agit que des tests préventifs", a précisé vendredi le porte-parole Joris Moonens. "Dans chaque résidence, il est toujours permis de tester s'il y a effectivement plus d'infections au coronavirus." En Wallonie et à Bruxelles, ces tests se poursuivent normalement cette semaine, ont confirmé l'Aviq et le cabinet d'Alain Maron.