Les élus ont voté pour chaque cas pris individuellement lors d'une séance organisée à huis clos. Après s'être fait détailler chacune des situations, les conseillers se sont positionnés. Pour les 58 inculpés, ils ont suivi l'indication donnée dans une note préalable rédigée par un des avocats de la Ville. Le huis clos a en tout duré plus de trois heures.

Dans ce dossier, une demande de renvoi en correctionnelle vise 62 personnes. La chambre du conseil décidera prochainement de leur sort. Sans attendre cette décision, la Ville s'est prononcée quant à la constitution en partie civile. Avant le début de la séance du conseil lundi soir, l'ancien bourgmestre Jacques Van Gompel avait remis aux conseillers communaux une lettre dans laquelle il se défendait des accusations pesant contre lui. Selon l'ex-mayeur, le document devait permettre à ses collègues de se prononcer en connaissance de cause.

Avec Belga

Les élus ont voté pour chaque cas pris individuellement lors d'une séance organisée à huis clos. Après s'être fait détailler chacune des situations, les conseillers se sont positionnés. Pour les 58 inculpés, ils ont suivi l'indication donnée dans une note préalable rédigée par un des avocats de la Ville. Le huis clos a en tout duré plus de trois heures. Dans ce dossier, une demande de renvoi en correctionnelle vise 62 personnes. La chambre du conseil décidera prochainement de leur sort. Sans attendre cette décision, la Ville s'est prononcée quant à la constitution en partie civile. Avant le début de la séance du conseil lundi soir, l'ancien bourgmestre Jacques Van Gompel avait remis aux conseillers communaux une lettre dans laquelle il se défendait des accusations pesant contre lui. Selon l'ex-mayeur, le document devait permettre à ses collègues de se prononcer en connaissance de cause.Avec Belga