La tempête Ciara a occasionné pas mal de coupures de courants; des câbles ont été déconnectés ou arrachés en raison des rafales de vent et des arbres tombés.

"Vers 22h30 lundi soir, 229 foyers étaient encore sans électricité. Mais nos équipes ont travaillé une bonne partie de la nuit et la situation est, à présent, globalement sous contrôle", a précisé Jean-Michel Brebant.

Ores, qui est actif sur 75% du territoire wallon, a comptabilisé quelque 1.500 interventions depuis dimanche pour un total d'environ 35.000 clients.

De nombreux dégâts en région liégeoise la nuit de lundi à mardi

Les pompiers de Liège ont assuré une cinquantaine d'interventions dans la nuit de lundi à mardi en raison de la tempête Ciara, notamment du côté de Beyne-Heusay, Awans, Esneux, Grâce-Hollogne et Juprelle. Ils ont dû procéder à des interventions du type tronçonnage d'arbres ou encore bâchage de toitures.

Lundi vers 18 heures, dans le centre de la cité ardente, une partie du toit d'un immeuble situé dans la rue Sainte-Marie s'est envolée et est retombée sur un bâtiment voisin. La rue a donc dû être fermée à la circulation le temps que les pompiers agissent.

Du côté de la zone Hemeco, des arbres fragilisés par Ciara ont dû être tronçonnés. Les pompiers hutois sont également intervenus à l'école fondamentale Saint-Quirin où une partie de la toiture menaçait de tomber dans la cour de récréation. À Waremme, le clocher de l'église devra être détaché pour s'assurer qu'il n'a pas été abîmé par les vents violents.

Au niveau de la zone Vesdre Hoëgne et Plateau, une cinquantaine d'interventions ont eu lieu durant la nuit et trois d'entre elles étaient toujours en cours mardi matin, essentiellement pour des élagages d'arbres à la Reid, Theux et Plombière. Toujours sur cette zone, à Jalhay, un groupe électrogène a dû être installé cette nuit à la suite de la chute de plusieurs arbres.

Cette zone n'est pas la seule à être privée d'électricité. Lundi soir, plusieurs communes étaient privées du réseau électrique. La situation n'était toujours pas rétablie mardi matin pour certains quartiers d'Esneux, Chaudfontaine et Aywaille.

Une cinquantaine d'interventions en cours mardi matin en Brabant wallon

Magazines

Les pompiers du Brabant wallon sont toujours mobilisés dans la province où une cinquantaine d'interventions restaient à gérer mardi matin, a-t-on appris auprès de la centrale nivelloise de la zone de secours brabançonne.

Les équipes de sapeurs de Braine-l'Alleud, Jodoigne, Nivelles, Tubize et Wavre sont mobilisées depuis dimanche matin, lorsque la tempête Ciara s'est présentée dans la région. D'innombrables missions concernent des arbres et des branchages tombés sur les voiries ou menaçant de provoquer des dégâts. Des poteaux électriques se sont également abattus sur la voie publique.

Si l'intensité des rafales de vent a fortement diminué, les appels continuent à affluer chez les pompiers brabançons. "Ce matin, nous avons encore enregistré une vingtaine de nouvelles demandes d'interventions, et il nous en reste actuellement une cinquantaine à effectuer", précisait un dispatcheur, mardi en fin de matinée, à l'agence Belga.

La tempête Ciara a occasionné pas mal de coupures de courants; des câbles ont été déconnectés ou arrachés en raison des rafales de vent et des arbres tombés. "Vers 22h30 lundi soir, 229 foyers étaient encore sans électricité. Mais nos équipes ont travaillé une bonne partie de la nuit et la situation est, à présent, globalement sous contrôle", a précisé Jean-Michel Brebant. Ores, qui est actif sur 75% du territoire wallon, a comptabilisé quelque 1.500 interventions depuis dimanche pour un total d'environ 35.000 clients. Les pompiers de Liège ont assuré une cinquantaine d'interventions dans la nuit de lundi à mardi en raison de la tempête Ciara, notamment du côté de Beyne-Heusay, Awans, Esneux, Grâce-Hollogne et Juprelle. Ils ont dû procéder à des interventions du type tronçonnage d'arbres ou encore bâchage de toitures.Lundi vers 18 heures, dans le centre de la cité ardente, une partie du toit d'un immeuble situé dans la rue Sainte-Marie s'est envolée et est retombée sur un bâtiment voisin. La rue a donc dû être fermée à la circulation le temps que les pompiers agissent. Du côté de la zone Hemeco, des arbres fragilisés par Ciara ont dû être tronçonnés. Les pompiers hutois sont également intervenus à l'école fondamentale Saint-Quirin où une partie de la toiture menaçait de tomber dans la cour de récréation. À Waremme, le clocher de l'église devra être détaché pour s'assurer qu'il n'a pas été abîmé par les vents violents. Au niveau de la zone Vesdre Hoëgne et Plateau, une cinquantaine d'interventions ont eu lieu durant la nuit et trois d'entre elles étaient toujours en cours mardi matin, essentiellement pour des élagages d'arbres à la Reid, Theux et Plombière. Toujours sur cette zone, à Jalhay, un groupe électrogène a dû être installé cette nuit à la suite de la chute de plusieurs arbres. Cette zone n'est pas la seule à être privée d'électricité. Lundi soir, plusieurs communes étaient privées du réseau électrique. La situation n'était toujours pas rétablie mardi matin pour certains quartiers d'Esneux, Chaudfontaine et Aywaille.MagazinesLes pompiers du Brabant wallon sont toujours mobilisés dans la province où une cinquantaine d'interventions restaient à gérer mardi matin, a-t-on appris auprès de la centrale nivelloise de la zone de secours brabançonne.Les équipes de sapeurs de Braine-l'Alleud, Jodoigne, Nivelles, Tubize et Wavre sont mobilisées depuis dimanche matin, lorsque la tempête Ciara s'est présentée dans la région. D'innombrables missions concernent des arbres et des branchages tombés sur les voiries ou menaçant de provoquer des dégâts. Des poteaux électriques se sont également abattus sur la voie publique. Si l'intensité des rafales de vent a fortement diminué, les appels continuent à affluer chez les pompiers brabançons. "Ce matin, nous avons encore enregistré une vingtaine de nouvelles demandes d'interventions, et il nous en reste actuellement une cinquantaine à effectuer", précisait un dispatcheur, mardi en fin de matinée, à l'agence Belga.