La Sûreté de l'Etat réclame le doublement de ses effectifs

13/09/18 à 18:31 - Mise à jour à 18:33

Source: Belga

La Sûreté de l'Etat a rappelé jeudi devant le parlement flamand sa demande d'un doublement de ses effectifs afin d'être en mesure de suivre toutes les formes d'extrémisme.

La Sûreté de l'Etat réclame le doublement de ses effectifs

. © Belga Image

A la suite du reportage diffusé par la VRT sur l'organisation d'extrême-droite Schild&Vrienden, la commission de lutte contre la radicalisation violente du parlement flamand a entendu les responsables de la Sûreté de l'Etat et de l'Organe de Coordination et d'Analyse de la Menace (OCAM). Ainsi qu'il l'avait déjà exprimé devant la commission d'enquête sur les attentats de la Chambre, le service de renseignement civil réclame une augmentation de ses effectifs, même s'il a déjà reçu le renfort de 140 personnes depuis 2015, a-t-on appris à l'issue de la réunion.

Des moyens importants sont investis dans le suivi de la violence motivée par la religion mais d'autres phénomènes apparaissent, notamment les mouvements identitaires dont Schild&Vrienden est un exemple.

Les services de renseignement ont dressé une liste de quelques dizaines de personnes d'extrême-droite qu'ils considèrent comme étant susceptibles de devenir violents. Ils ont également fait remarquer qu'une organisation structurée n'était pas nécessaire, ainsi qu'en témoigne le cas d'Anders Breivik. La commission du parlement flamand s'est jusqu'à présent concentrée sur le radicalisme religieux. Elle veut désormais étendre ses travaux à l'extrémisme politique.

Nos partenaires